Biographie de Bernard Buffet de 1938 jusqu’à 1999

Bernard Buffet
Les lithographies de Bernard Buffet
juin 23, 2016
Biographie de Bernard Buffet

Né en 1928, Bernard Buffet est le fils de Charles et de Blanche Buffet. Il s’est mis à peindre dès l’âge de 10 ans et suivit des cours de dessin. En 1947, il commence à récolter les prémices de la gloire en remportant le prix de la Critique. Ses tableaux seront connus dans les quatre coins du monde.

L’enfance de Bernard Buffet : 1928 jusqu’en 1943

S’il est un peintre qui a bouleversé le monde de l’art par ses innovations plastiques et graphiques, c’est bien Bernard Buffet. A la fois sculpteur et dessinateur, il est reconnu comme le principal représentant de l’art figuratif en France, avec ses riches collections qui comptent plus de 8000 tableaux. Né en 1928, Bernard Buffet a passé son enfance avec sa famille qui résida dans le 17ème arrondissement de Paris. En lui, l’envie de peindre s’est mise à éclore dès l’âge de 10 ans. Il n’a pas encore achevé les études secondaires qu’il décida de prendre des cours de dessin tous les soirs, tant le génie de la peinture le consumait. En passant l’examen de concours, il a pu être admis à l’Ecole nationale des Beaux-arts. C’était en 1943, à l’âge de 15 ans.

Les prémices de la gloire artistique

Le jeune peintre créa son propre atelier, en aménageant la chambre de servante du domicile familial. Il présenta ses premiers tableaux dans les cénacles parisiens : le Buveur, L’homme accoudé, Nature Morte… A la vue de ces toiles au trait anguleux et incisif, qui font naître le pathétique et l’angoisse sur l’image peinte, les critiques d’art ont tressailli d’une vive admiration. A seulement 20 ans, Bernard Buffet a vu son talent primé par la Critique et décrocha en même temps le prix de la Jeune Peinture. En 1947, une exposition à titre personnel, lancée dans la Librairie des Beaux-arts, consacre l’envolée de son parcours artistique.

Les expositions de Bernard Buffet à l’étranger

Cette exposition sera suivie de plusieurs autres, et entre les salons, les vernissages et les soirées mondaines qui réunissent les amateurs d’art, Bernard Buffet ne tardera pas à asseoir son hégémonie. Ses œuvres ont fait fureur dans les foires et les musées internationaux, après des tournées à Copenhague, à New-York, à Tokyo, à Berlin… En 1973, la fondation d’un musée en son propre nom à Surugadaira, une préfecture du Japon, confirme la renommée universelle de l’artiste.

Pris d’une fièvre créatrice dévorante, Bernard Buffet a réalisé une centaine de toiles par an. Victime de son propre génie, il fut atteint de la maladie de Parkinson. Il a laissé plusieurs œuvres dans sa villa le domaine de la Baume, où il s’est éteint, en 1999, en se suicidant par asphyxie.